Pourquoi et comment devenir Maître de Stage des Universités ?


MEDECINE GENERALE : Comment trouver un maître de stage en Aquitaine ?

Consultez toutes les informations utiles à ce sujet sur le site de l'Université de Bordeaux, en cliquant sur le lien suivant : DEPARTEMENT DE MEDECINE GENERALE UNIVERSITE BORDEAUX

Stage chez le praticien généraliste : 

Le stage chez le praticien durant un semestre fait partie de la maquette obligatoire du DES de Médecine Générale. 

Consulter la liste des maîtres de stage agréés : 

 

(liste extraite du site de l'Université de Bordeaux)

 

SPECIALITES : consulter le site de l'ARS Nouvelle-Aquitaine

QU'EST-CE QU'UN MAITRE DE STAGE ?  COMMENT DEVENIR MAITRE DE STAGE ?

Extrait thèse médecine générale de Melle Pelletier Marion, thèse initiée et soutenue par l'Ordre des Médecins en partenariat avec le Département de Médecine Générale de Bordeaux

 

Être maître de stage, c'est tout d'abord accueillir et superviser sur son lieu d'exercice un interne de médecine générale. C'est également décider de participer activement à la formation de la future génération de médecins généralistes notamment par la transmission d'un savoir-faire et d'un savoir-être. La maîtrise de stage est source d'interactions et d'échanges professionnels et humains.

En effet, le maître de stage offre son expérience et son expertise professionnelle tandis que l'interne  partage ses connaissances nouvelles et des données scientifiques actualisées.

 

Le maître de stage est nommé pour trois ans par le conseil de la faculté sur les critères suivants :

  • Installé depuis trois ans minimum.
  • Inscrit à l'Ordre des médecins sans problème ordinal.
  • Participer sur trois ans, à 6 mois d'enseignement théorique à sa convenance (16 h en moyenne/6 mois), 6 mois de stage auprès du praticien, 6 mois de stage facultatif SASPAS.
  • Obtenir sur trois ans, deux attestations d'études organisées par la faculté et son département universitaire de médecine générale (D.U.M.G).
  • Participer à une des manifestations annuelle du D.U.M.G (journée de médecine générale, assemblée générale, etc...)
  • Laisser le stagiaire effectuer des actes en solo dans les stages qui l'imposent.

L'agrément des maîtres de stage qui doit s'appuyer sur les critères précédemment décrits devra être assuré conjointement par les responsables universitaires du 3e cycle et les membres du collège des généralistes enseignants. Le praticien, maître de stage, doit passer une convention avec l’Université dont dépend l’interne. Cette convention, qui tient lieu de contrat, doit être communiquée au Conseil Départemental en application de l’article L 462 du Code de la Santé publique.

Le maître de stage doit profiter de cette période privilégiée pour enseigner la déontologie comportementale, c'est-à-dire pratique, à son stagiaire.

On peut devenir Maître de Stage des Universités (MSU) pour un ou plusieurs des stages suivants :

Le stage de deuxième cycle

Il s’agit d’un stage de 3 mois, destiné aux externes. Ce stage permet aux externes d’appréhender les spécificités de la médecine générale. Il s’agit d’une occasion unique pour tous les étudiants de découvrir la médecine générale avant les Epreuves Nationales Classantes (ECN) à l’issue desquelles les étudiants choisiront leur spécialité. Pour certains, ce sera leur seule expérience de médecine ambulatoire.

Le stage ambulatoire de niveau 1

Il s’agit du stage chez le praticien. Ce stage est réalisé auprès d'un binôme ou trinôme de médecins généralistes agréés (l'un des maîtres de stage est le directeur de stage). Le démarrage du stage suppose au préalable la réalisation d'un stage hospitalier.
L'étudiant doit, pour valider son semestre, avoir effectué 11 demi-journées/semaine dont 9 en compagnie du maître de stage ou 248 vacations. Une vacation vaut 3,5 h, une journée vaut 3 vacations; en cas de stage nocturne ou week-end 10 h valent 4 vacations. Le MDS a pendant la durée du stage autorité sur l'étudiant. L'étudiant s'astreint à participer à tout acte de recherche clinique, épidémiologique demandé par son MDS. Les médecins généralistes agréés peuvent exercer leur activité dans un cabinet libéral, un dispensaire, un service de PMI, un service de santé scolaire ou tout autre centre de santé agréé dans lequel des médecins généralistes dispensent des soins primaires à l'exclusion des services hospitaliers.
Le stage en cabinet libéral comporte donc une phase d'observation, une phase semi-active au cours de laquelle l'étudiant peut effectuer des actes en présence du maître de stage, et une phase active au cours de laquelle il peut effectuer seul des actes, le maître de stage pouvant intervenir si besoin. Le nombre d'actes accomplis par l'étudiant ne peut excéder en général 3 actes/jour.

Le stage dit de niveau 2, ou Stage Ambulatoire de Soins Primaires en Autonomie Supervisée (SASPAS)

Ce stage est pour l’instant facultatif et ne concerne qu’un tiers de chaque promotion. C’est souvent au cours d’un projet professionnel que l'étudiant peut effectuer le stage ambulatoire en soins primaires autonome supervisé (S.A.S.P.A.S) (Circulaire DGS/DES/2006-05-25 relative à l'organisation du projet professionnel. Arrêté du 19/10/01. Arrêté du 22/09/2004). L'étudiant consulte en autonomie complète en lieu et place du médecin. Il est supervisé de manière directe et indirecte. De façon directe par un médecin disponible sur place ou joignable par téléphone. De façon indirecte par une relecture quotidienne des dossiers. L'étudiant ne peut pas travailler plus de deux jours consécutifs chez le même médecin.

 

Quant aux patients, informés de la présence du stagiaire, ils gardent la liberté, conformément au code de déontologie d'accepter ou de refuser la présence de ce dernier. Cette information, absolument nécessaire et conforme à la déontologie, doit lui permettre d’accepter ou de refuser la présence du stagiaire. L’expérience prouve que les refus sont rarissimes. En pratique, cette information peut être générale, par voie d’affichage par exemple, et individuelle à l’occasion de chaque demande d’acte.

 

Au regard des données du Département de médecine générale : listes des maîtres de stage sur le DMG Bordeaux : le nombre de maîtres de stage en Aquitaine est de 393.

Ils sont alors répartis en CPL :

CPL de Bordeaux Libourne : 190

CPL de Périgueux : 47

CPL d’Agen : 24

CPL de Dax - Mont de Marsan : 51

CPL de Pau : 48

CPL de Bayonne : 33

 

D’après les données du Conseil National de l’Ordre des Médecins, les médecins généralistes libéraux et mixtes en activité régulière sont au nombre de 3835. Ainsi, 10,25% des médecins généralistes libéraux et mixtes d’Aquitaine sont maîtres de stage.